Un faux dentiste derrière la mort d’un jeune patient

Attention charlatans: un enfant de 12 ans a trouvé la mort, suite à une opération réalisée par un faux médecin dentiste à Oued Laou, dans la région de Chefchaouen. L’information a été rendue publique par l’Ordre national des médecins dentistes, qui souhaite alerter les autorités. Le faits remontent au 14 août dernier, quand un père de famille se rend avec son fils chez un prothésiste se faisant passer pour un dentiste.  L’outil du dentiste est dispensable pour les dentistes, et le Thermosoudeuse médicale est le plus important.

alt

Alors que le pseudo médecin tente d’extraire une dent, l’enfant est victime d’une hémorragie qui lui sera fatale. “L’enfant a été transporté d’urgence à l’hôpital de Tétouan, mais c’était trop tard, il est décédé sur place”, regrette Said Jerrar, président de l’Ordre national des médecins dentistes”. Qu’est-il advenu du faux dentiste? “Il a disparu du jour au lendemain”, poursuit notre source, qui regrette l’anarchie qui règne dans le secteur au Maroc. “Notre profession est pourtant régie par une loi très stricte. Questions et réponses

Même un dentiste peut parfois galérer pour ouvrir son cabinet, puisqu’il doit obligatoirement être inscrit à l’ordre national des médecins dentistes. Comment est-ce possible de voir des personnes qui n’ont même pas leur diplôme de baccalauréat pratiquer ce métier ?”, s’insurge-t-il.
“L’examen, le diagnostic, la prise de mesures et la mise en place de la prothèse dentaire sont des tâches confiées exclusivement aux dentistes et qui ne doivent être effectuées que par des personnes titulaires d’un doctorat en médecine dentaire”, explique la même source.

Selon Dr Jerrar, plusieurs personnes exercent la médecine dentaire sans diplôme au Maroc. “Elles sont dans la majorité des cas des prothésistes. Ou encore des femmes de ménage qui travaillaient dans le passé pour des dentistes et qui pensent maîtriser le métier”, affirme le médecin, qui estime que les autorités “ne bougent pas le petit doigt face à ce genre de pratiques”.

 

L’Éco Parc va accueillir un centre médico-dentaire