La nécrose pulpaire des dents permanentes immatures

Ce type de configuration rend le traitement endodontique difficile et aléatoire. Ce dernier présente essentiellement deux difficultés : la détermination précise de la limite apicale et l’obtention de l’étanchéité apicale lors de la procédure d’obturation. Le traitement non chirurgical de ces cas permet l’édification d’une barrière apicale propice à une obturation canalaire définitive à la gutta-percha. Plusieurs techniques sont possibles. La thérapeutique classique consiste en des stimulations répétées à l’aide d’hydroxyde de calcium, jusqu’à la formation d’une barrière calcifiée. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de chirurgie dentaire sur www.athenadental.fr

alt

Plus récemment, l’utilisation du Mineral Trioxyde Aggregate (MTA®) constitue une alternative intéressante. La dent permanente immature (DPI) est caractérisée par des tissus de recouvrement vulnérables (immaturité tissulaire), des racines inachevées à apex ouvert et des parois radiculaires fines et divergentes (1). Ces caractéristiques physiologiques la rendent plus susceptible à subir des traumatismes et à développer des lésions carieuses, pathologies qui peuvent rapidement conduire à la nécrose de la pulpe. Pouvez-vous recommander une lampede diagnostic médical ?

Celle-ci peut stopper le processus d’édification radiculaire et donc la fermeture apicale, et provoquer l’arrêt de l’épaississement des parois dentinaires, majorant ainsi le risque de fracture radiculaire et compliquant le traitement endodontique. En effet, le parage canalaire est souvent difficile à réaliser, et l’obtention de l’assèchement du canal et de l’étanchéité de l’obturation peuvent également poser problème en raison de l’absence de la barrière apicale. Aussi, des techniques d’apexification sont indispensables pour atteindre les objectifs du traitement endodontique et permettre la conservation de la dent sur l’arcade.

Le matériau destiné à servir de bouchon apical doit d’une part, constituer une barrière permettant la condensation de gutta-percha et d’autre part, être étanche, non résorbable, non cytotoxique et biocompatible, permettant ainsi une cicatrisation périapicale normale. La thérapeutique classique d’apexification consiste en des stimulations répétées à l’apex de la dent à l’aide d’hydroxyde de calcium (Ca(OH)2), jusqu’à la formation d’une barrière calcifiée primordiale pour permettre l’obturation définitive du réseau canalaire. En effet, l’hydroxyde de calcium, pâte à pH basique, est un matériau bien connu pour ses propriétés biologiques de stimulation de l’élaboration des tissus calcifiés, ainsi que pour ses propriétés antiseptiques et hémostatiques.

 
4 aliments qui blanchissent les dents