Des dents ultra-blanches ne font pas une belle dentition

Contrairement à ce que l’on aurait pu supposer, la blancheur des dents ne constituerait pas le critère principal pour évaluer une « belle » dentition.  Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : lampe de blanchiment dentaire et blanchiment dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins.

Lampe de Blanchiment dentaire avec lumière bleue

Dans le cadre de son travail de fin d’études à la Faculté de médecine dentaire de l’université de Montréal, Manuel Grégoire a cherché à mieux cerner les éléments qui entrent en jeu dans l’appréciation d’un… beau sourire ; déterminée, forcément, par l’esthétique de la dentition. Il a dès lors interrogé quelque trois cents étudiants universitaires, engagés dans des cycles autres que la dentisterie, en leur demandant de citer les quatre facteurs les plus importants à leurs yeux. Résultat : 40% ont cité en numéro un l’usure des dents, 36% la position des dents, 18% la teinte des dents, et 6% la largeur du sourire.   Avant de procéder au blanchiment des dents

 

 

Il leur a ensuite soumis une trentaine de photos de sourires, « calibrés » selon des critères propres aux orthodontistes. Et ici, c’est l’arrangement de la dentition (espacement, inclinaison, chevauchement…) qui arrive en première position. En croisant les données, Manuel Grégoire conclut donc que la disposition des dents s’inscrit comme le principal critère d’appréciation. Il ajoute enfin que la teinte peut effectivement exprimer l’usure, la négligence, etc ; mais que des dents ultra-blanches « ça ne fait pas toujours naturel, ça peut ressembler à un dentier ».

 

Les traitements d’orthodontie sont parfois complexes et longs et ne jouent que sur le positionnement des dents. Un éclaircissement n’est pas stable dans le temps, ils nécessite de recommencer tous les ans. Il n’est pas suffisamment efficace sur les dents très sombres ou tachées par la prise de tétracyclines (un antibiotique). De plus, certains patients y sont trop sensibles. Les facettes pelliculaires concernent la plupart du temps plusieurs dents. Il est difficile de reproduire à l’identique une dent dont la couleur de base est très caractérisée, très translucide, par exemple. De plus, ces facettes sont assez onéreuses.

 

Peur du dentiste : les bruits angoissent le cerveau