De bonnes dents, un luxe ?

Les soins dentaires sont de moins en moins accessibles au Québec, montre un nouveau rapport de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS). On sait pourtant qu’une dentition en mauvais état a de multiples conséquences sur la santé, et que l’examen régulier de la bouche peut aussi permettre de déceler et de prévenir plusieurs maladies graves. Les gouvernements fédéral et provincial vont-ils finir par réagir ? En 2016, selon les statistiques compilées par l’IRIS, chaque ménage québécois a déboursé en moyenne 529 dollars pour prendre soin de sa bouche et de ses dents, soit près de 20 % de plus qu’en 2010. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de lampe de blanchiment dentaire et blanchiment dentaire sur notre site.

alt

Sur cette somme, 469 dollars sont allés aux soins et 60 dollars aux régimes privés d’assurance dentaire. Cette dernière somme, peu élevée, s’explique par le fait que peu de personnes sont assurées : trois Québécois sur cinq âgés de plus de 45 ans n’ont pas d’assurance dentaire, tout comme 95 % des personnes hébergées en CHSLD. Le gouvernement du Québec ne couvre les soins dentaires pour les enfants que jusqu’à l’âge de 10 ans. Dans les dernières années, la facture a grimpé beaucoup plus vite que l’inflation, et la proportion de la population qui se prive de soins dentaires augmente. En 2016, selon une enquête internationale publiée dans la revue Health Affairs, 28 % des Canadiens se sont privés de soins dentaires pour des raisons de coût, contre 32 % des Américains, mais seulement 11 % des Néerlandais ou des Britanniques. Qulles sont les caractéristiques de micro moteur avec pièce à main JD6500 ?

Les ménages québécois ont consacré, en moyenne, 59 dollars de plus par an aux soins dentaires que les autres Canadiens. La dernière enquête du magazine Protégez-Vous sur les soins dentaires, réalisée en 2013, montre en outre qu’il existe une importante disparité de tarifs et de traitements proposés d’un dentiste à un autre. En 2015, un rapport de l’Académie des sciences de la santé a relevé d’énormes inégalités entre les Canadiens du point de vue de la santé buccodentaire, et a dénoncé le manque d’action des gouvernements. Le tiers des personnes pauvres et vulnérables ne consultent un dentiste qu’en cas d’urgence.

À tout âge, les problèmes dentaires mal soignés nuisent au sommeil et à la qualité de vie. Le bruxisme (le fait de grincer des dents pendant la nuit) peut être causé par des problèmes de mâchoire ou de dents, ou être un indice de stress ou d’anxiété. Il peut, à la longue, entraîner une usure prématurée des dents et des douleurs articulaires, ou les deux à la fois.

 

 

Le vin rouge serait-il efficace contre les problèmes bucco-dentaires ?