La première visite chez le dentiste, c’est quand ?

Les facteurs qui déclenchent la carie c’est bien-sûr l’alimentation, le manque d’hygiène, et le terrain. Mais il faut aussi élargir à l’environnement dans lequel va grandir l’enfant, c’est-à-dire aussi bien la structure familiale proche que la constitution de la famille. Si la famille est déstructurée, par exemple quand on est en mode de garde alternée, ce n’est pas forcément facile d’avoir toujours une brosse à dent. Il y a aussi des familles pour lesquelles l’accès au soin peut être compliqué. Plus on vit dans un milieu défavorisé, plus on a de risques d’avoir une mauvaise dentition. Pour certains parents, la dentition passe clairement au second plan. Vous pouvez chercher plus d’unité dentaire portable et compresseur dentaire sur notre site.

alt

Il faut se préoccuper des dents de bébé avant même qu’elles n’apparaissent ! L’hygiène dentaire doit être très précoce. A partir de 6 mois, les parents peuvent nettoyer la cavité buccale de l’enfant avec du sérum physiologique, ne serait-ce que pour habituer l’enfant à un geste quotidien. Puis dès que les dents seront sorties, on les brosse avec une brosse à dents à toute petite tête, pour ne pas avoir de difficultés à la passer en bouche et éviter les risques de rejet. Qulles sont les caractéristiques de la lampe de diagnostic ?

On peut utiliser du dentifrice, en quantité adaptée à son âge, d’une tête d’épingle à un petit pois et avec une quantité de fluor adaptée. La mastication chez le nouveau-né n’est bien-sûr pas possible. C’est pour cela que d’abord, son alimentation est liquide, puis semi-liquide et logiquement, solide vers 6 mois. Ensuite, on introduit peu à peu de la nourriture mixée puis des morceaux. Puis à 12 mois, les arcades du haut et du bas auront des rapports qui permettront de réduire les aliments pour qu’ils soient déglutis. C’est donc progressivement que l’on passe d’une alimentation liquide à solide.

La mastication participe au nettoyage des dents parce que cela active la salivation, qui va permettre un auto-nettoyage et aussi d’exprimer le potentiel de croissance des mâchoires. Quand on mastique des aliments durs, cette force se transmet sur les os qui grandiront plus facilement que des os qui ne sont pas sollicités. Aussi appelé « carie du biberon », ce phénomène provoque des caries précoces. La cause principale, le biberon rempli d’une boisson sucrée (sirop, jus de fruit, lait sucré…) que l’on laisse à disposition de l’enfant pendant les siestes ou la nuit. C’est à ce moment que les risques carieux sont élevés, c’est-à-dire quand le renouvellement de la salive ne se fait pas.

 

Le profil du nouveau chirurgien-dentiste de Fyé fait tiquer

 

 

Le profil du nouveau chirurgien-dentiste de Fyé fait tiquer

Un train peut en cacher un autre : c’est l’avertissement qui est donné aux automobilistes au pied d’un passage à niveau. Cette formule a paru s’appliquer à l’information, lors de la dernière -et dense- assemblée de la communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles (CCHSAM). En effet, derrière l’annonce, par son Président Philippe Martin, de l’arrivée d’un nouveau chirurgien-dentiste à Fyé, celui-ci a eu d’autres renseignements à donner. Vous pouvez chercher plus d’unité dentaire portable et compresseur dentaire sur notre site.

alt

Voilà d’abord l’information qu’a donnée le Président Philippe Martin pour demander aux élus communautaires réunis en assemblée lundi 15 janvier s’ils étaient, oui ou non, d’accord pour que la communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles (CCHSAM) mette à disposition du chirurgien-dentiste un plateau technique à plus de 47 000 € contre un loyer mensuel de plus de 650 €. M. Martin a aussi précisé que le matériel en question avait été trouvé à Caen, dans le Calvados. Avant d’ajouter un ultime élément, qui pouvait, lui, davantage servir à ce qu’on se forge un point de vue. QUELS SONT LES TYPES DE TRAITEMENTS DE BLANCHIMENT ?

Sa question, le maire de Fresnay-sur-Sarthe Fabienne Labrette-Ménager l’a posée plutôt avec tact alors que l’annonce de l’âge du nouvel arrivant venait forcément de déclencher de gros murmures dans la salle Loisirs et culture de Beaumont-sur-Sarthe. Le 1er Vice-Président François Robin s’est montré très favorable à la proposition de l’élue fresnoise, en rappelant qu’il faudrait cependant se contenter d’inciter le professionnel de santé car on ne pouvait rien lui imposer.

Mêmes précautions de formulation pour le 1er adjoint de Fresnay Gérard Bourgeteau, qui s’est strictement inquiété de savoir si le Dr Mousseau exercerait en étant libéral ou salarié. En répondant que le nouveau venu serait un libéral, le Président Martin a fait savoir que, s’il arrivait de la région parisienne, « il a (vait) des attaches » sur le territoire.

C’était mélanger les choux et les carottes pour réduire l’effet potentiel d’une précision moins enthousiasmante. D’autant que celle qui allait suivre pouvait elle aussi heurter. « Le Dr Mousseau sera absent une journée par semaine… ». Dans les rangs des élus, les murmures qui ont aussitôt enflé ont fait hâter le pas à Philippe Martin, qui n’en avait pas fini. « … mais le Dr Mousseau travaillera à temps plein et assurera des soins le samedi matin ». Le ton des murmures a baissé.

 

 

Le traitement et chirurgie parodontale